Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2008

Sourire

De son sourire s'échappe
des ciels bleus printemps
des champs d'orge,
de blés d'or…

je voyage des nuits entières
sur tes grains de beauté
sur ta peau blanche
et tes seins d'argent

De son sourire coule
une eau limpide,
claire et fraîche

je voyage et me prélasse
sur tes courbes inlassablement
j'embrasse ton ventre

De son sourire
le bruissement d'un vent
d'été rafraichissant.

je voyage et ton corps m'acceuille
et sa houle me berce et m'enivre
ta peau chante et me hante.

Ses yeux sucre d'orge
pointés sur le vert
de mes yeux, je fond.

je voyage en toi ;
tes soupirs, tes cris,
ton souffle touche le ciel

Sa bouche sucre d'astre
brille d'un ensoleillé
sourire friandise ;
bouche candy, lèvres fruitées

nos extases, nos étreintes
nos baisers, nos rires
ton sourire…

sourire aux senteurs de lilas
et de fleurs de pommiers.
De son sourire s'échappe
des ciels bleus printemps
des champs d'orge.

06/01/2007

1985

A l'arriere des taxis, elle prenait ma main,
dans la pénombre percée par les lumières
des néons et par les feux tricolores,
et sous sa jupe me montrait le chemin.
Dans ma tête virée de bord, résonnait
d'Electric Callas, de marie et les garçons,
les accords et les fuzz désacordées
les larsens et la noirceur électrique.
Perçant la trame de ses collants, frayant
sa minuscule culotte, je l'embrassait
tandis que mes doigts s'envolaient,
pianotaient maladroitement en elle.
A l'arriere des taxis, elle prenait ma main,
et sous sa jupe me montrait le chemin.
Sa main indiscrète infiltrait la braguette
ou par la ceinture de mon jean, sans gêne
elle caressait mon gland, et je l'embrassais.
ma tête chavirée, virée de bord,
le ciel de paris tournait, comme mon doigt.
A l'arriere des taxis, elle prenait ma main,
et sous sa jupe me montrait le chemin.

05/01/2007

le front de libération des étoiles

le front de libération des étoiles
ne t'a pas décroché la lune
il la préfère dans son écrin de soie noire
le front de libération des étoiles
ne t'a pas décroché la lune
à son patere, il a accroché
des baisers et des caresses délices
ainsi quand tu lève ta caboche
sur tes yeux descend des cieux,
des baisers délices et des caresses.