Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2006

Bouche-que-veux-tu

Danse langue,
bande ferme…
ta fente pleure
parfois de joie.
Jute sur ton sein
jolie crême,
dessert, reflets d'opale.
Gouttes de salive
sur la forêt de vénus.
Bouche-que-veux-tu
joue au chat et la souris.
lèvres qui lèvent verge
dressée et obéissante,
bon élève, gland garçon
à l'exite clitoris visite
la broussaille paradisiaque,
où mon vit vise, va et vient,
le délicieux chemin de ta chatte.

20/11/2006

Illetrés…

Nous n'entendons plus les fleurs
à l'oreille, au cœur, chuchotter
leurs secrets, et leurs savoirs.
Nous avons oubliés que les ronces et les arbres
nous chantaient les ruisseaux, la terre brune,
les glaises et les mousses, les pluies.
Nos chansons ne sont plus soulevées
au dessus des nuagues par les feuilles.
portés au dessus des chemins par les herbes.

Nous n'entendons plus les fleurs
à l'oreille, au cœur, chuchotter
que tes baisers sont frais et chauds.
Nous n'entendons plus les fleurs
à l'oreille, au cœur, chuchotter
que leurs parfums et leur sève
nous panse de nos malheurs.
Chuchotter à nos mécaniques oreilles,
haute-fidelités oreilles,désormais sourdes…

Nous ne savons plus lire le ciel,
les vents ne soufflent plus leurs secrets, et leurs savoirs.
Nos pas nous ont menés si loin…
que n'entendons plus ce que nous disent les fleurs.