Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2007

petits matins

Garder en mémoire les chemins qui ont menés aux étreintes
ces abats jours que l'on baisse dans ces chambrettes d'étudiants
ces papiers gras jetés aux pieds des lits, ces déshabillés sauvages
le corps arc en ciel vivant de nuits blanches, ouvert et offert.
Garder en mémoire ces yeux mi-clos, au point du jour,
sur des cafés amers, ces baisers globe-trotters, d'escapades nues
de pains chocolits, sur des désirs croissants, les baisers en miettes
de pain qui trottent encore dans les têtes… et que l'on aimerait en corps

Commentaires

Belle mémoire qui nous fait rêver...

Écrit par : enriqueta | 06/07/2007

Ces petits matins qui parlent de ces nuits ...

Enjoy your coffee. Again !

Écrit par : Dana | 06/07/2007

De ces petits matins, racontés de cette façon, non seulement on aimerait les garder en mémoire mais en savourertrès souvent aussi. Bisous et bon week-end cher poète.

Bisous et bon week-end cher poète

Écrit par : Laudith | 06/07/2007

Oh oui...en corps...en corps...des miettes qui ne grattent pas quand elles se faufilent entre les draps...

Écrit par : lilie de la mirlitantouille | 06/07/2007

très jolie écriture....ça fait rêver !
bises douces à toi

Écrit par : svet' | 06/07/2007

il y a beaucoup de romantisme dans ton poeme....

Écrit par : monette | 06/07/2007

J'aime beaucoup ce texte très romantique.
Merci pour ton passage par mon blog.
laurence

Écrit par : laurence | 07/07/2007

hm........des pains chocolits, c'est délicieux....tu as une façon tellement merveilleuse de décrire les instants.......chauds comme des croissants ;-)

Écrit par : vallisneria | 07/07/2007

mettons que j'ai une miette de chocolat sur le bout du doigt, comme j'aime le chocolat je le lèche consciencieusement et après je tourne sept fois ma langue dans ma bouche des fois qu'il en resterait sur mon palais ou mes gencives et je pousse un soupir d'aise en pensant à mes baisers d'adolescentes, mais baisers mouillés, mes baisers plein la bouche, mes baisers morsures....
salut toi et gros baiser.

Écrit par : azazel | 07/07/2007

coucou,

suis toujours au pays, des claviers hollandais, donc voila que jecris comme une poelle, pas grave, je suis jutse passe pour te remercier de ton comm, que dailleurs je trouve une bonne idee, de faire une manif contre la chasse....et te dire que jadore ton poeme....bises,Zara

Écrit par : zara | 07/07/2007

j'aime beaucoup, c'est charmant !

bises....

Écrit par : gazelle | 07/07/2007

que c'est joli!
Tu as l'art et la maniere de dire les choses ...

Écrit par : val | 07/07/2007

Hé! Pssit...je t'ai tagué!

oui, je sais, tu vas détester...


Lilie de la Mirlitantouille.

Écrit par : lilie de la mirlitantouille | 08/07/2007

Retour en arrière vers ces petits matins volés sur le temps de la fac, sur ces petits déjeuners pleins de gourmandise, sur ces derniers baisers avant l'envol, sur ces yeux pétillants qui ont du en rendre jaloux plus d'un...
Tout cela me revient maintenant...
Tendre bisou à toi

Écrit par : saphro | 08/07/2007

Des petits matins si doux, emplis de poésie ,donnent envie que tous les jours ne soient que des matins ....

Écrit par : koryfée | 09/07/2007

un message laisseé, petit detour non regretté;
J'ai adoré moi aussi les chocolits et desirs croissants...
POurvu qu'ils ne laissent pas la coeur en miettes;
On ne se refait pas quand on est midinette;

;-)

Écrit par : lisa gabrielle | 10/07/2007

tes petits matins m'ont fait
souvenir des miens
et j'aime bien
ces retours en saut de puces

Écrit par : jeanne_01 | 13/07/2007

Les commentaires sont fermés.