Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2006

Voie lactée

nus sans lacets, ni vêts, je baise ton duvet,
doux salin et ne me lasse de ces levres ourlées
où d'une leste langue j'explore la lagune.
Je lappe ces levres, délacée de son ecrin
l'opale sacrée de ta chair, lascive de ma bouche…
l'escale de ton cœur, où jamais de toi, rassasié.
me hissant chercher ta bouche, je fraye
vers ton sacré, au cœur du joyaux
au calice délice, joyeusement mon pénis.
à mon oreille, tes soupirs me chantent,
je suis à des aimés lumière et ma voie lactée
jaillie et enlacé contre ton cœur et tes seins je joui,
je sent l'enchantement de ton corps où je coule,
tes yeux m'éblouissent et fond de délice.

Commentaires

Il fait si chaud en ce moment, cela sent déjà l'été....
Merci pour votre commentaire sur mon blog.

Écrit par : elisabeth | 16/05/2006

Quelle belle invitation à l'amour ....

Écrit par : MarianneKipleur | 16/05/2006

Me méfie des poètes, moi, maintenant...
Enfin, merci d'être passé!

Écrit par : Ana | 16/05/2006

et elles sont habillées desfois???? oups

Écrit par : missparker | 17/05/2006

oui mais ca ne dure jamais… je ne sait pas pourquoi…

Écrit par : yoyostereo™ | 17/05/2006

Les commentaires sont fermés.