Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2015

Inversé

Comme un sommeil inversé
Radieux saut dans le vague
Des mots, des voix, des pleurs
Pas de cris vains, des murmures,
de liberté que les armes
veulent étouffer par les larmes

Manque à nos soupirs
Un ciel bleu qui s'étire
De l'argent du petit jour
À la nuit azurée d'étoiles.
Pas lourds, pieds crottés
De boue, parfois je chûte
Me relève les vêtements tachés
De cette terre à laquelle je suis
Attachée, aimanté, l'amant.
Je regarde envieux les nuages.

11:59 Publié dans poésie, poesie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.