Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2008

Ouvrir la porte

Qui le premier a ouvert la porte
aux courant d'air ?
a ouvert le robinet
au beau milieu des vagues ?
pour tout, pour rien
pour tous, pour soi
ces terrains vagues d'espoirs
vagues et vains…
ces montagnes que l'on gravi
pour qui ? pourquoi ?
Qui le premier à peint le ciel
juste pour l'offrir au regard des autres
sans rien attendre en retour.
Celui ci qui à libéré le premier prisonnier
et lui a ouvert les grilles.
Celui là qui laisse son assiette à l'affamé.
Ces trouveurs de hasards, qui jettent
des poussières d'étoiles
à ceux qui n'ont que les certitudes.
Ces livres laissés ouverts
fragiles en l'attente du lecteur
Ces jours meilleurs qui n'attendent
que ceux qui ont trop aimé la vie.

Commentaires

Ouvrir la porte et laisser un vent d'espoir pénétrer et envahir le monde, comme pour donner une seconde chance à ceux qui n'en ont pas eu...

Écrit par : MamzelleCoccinelle | 18/06/2008

"ces trouveurs de hasard'' comme elle est belle cette expression !!

tu sais que l'été sied à merveille à ton inspiration ? :-)

Écrit par : Vallis | 18/06/2008

J'ai du mal à faire des commentaires sur des poèmes. C'est tellement une question de musique des mots, d'impressions que parler du sens est parfois impossible ou totallement inutile. J'ai envie de dire seulement que je les lis, plusieurs fois parfois.....

Écrit par : Marc | 19/06/2008

ce n'est pas moi, mais j'aime combien c'est joliment dit!

Écrit par : mer | 19/06/2008

Une lueur d'espoir...C'est joliment dit!
Yoyo, j'adore, vraiment!
Une belle leçon de partage, d'espoir et de bonheur!

Écrit par : ithaa | 19/06/2008

Je ne saurais pas répondre. Mais tu as l'air de le toucher sur plusieurs points.

Bises.

Écrit par : Dana | 23/06/2008

Les commentaires sont fermés.