Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2008

Superflu

Tout ce qui t'est nécessaire
tient dans tes poches ;
de l'amour, des roudoudous,
des tours de magie, des alentours,
des chemins de traverse,
des sentiers buissonniers.
Rien ne t'est plus nécessaire
que ce que tu peux porter ;
tes rêves les plus fous
les baisers les plus doux
les doudous, les froufrous

le reste importe peu et…
pour qui ne rentre pas dans tes poches
il y a assez de place dans ton cœur.

Commentaires

Oh! Il faut qu'il soit gigantesque mon coeur... Car j'ai tellement de choses à y mettre !!!
Amitiés

Écrit par : Foldenvy | 10/06/2008

Oui, il y a le coeur, pour y loger les plus importants et précieux trésors!!!

Écrit par : val | 10/06/2008

je n'ai jamais de poches, mais mon coeur est grand..
et ce qu'il y dans la tete, ça compte...

Écrit par : Etinc'Elle | 10/06/2008

Et après on se demande pourquoi les sacs des filles sont si lourds...

Écrit par : Justine | 11/06/2008

Dans mes poches : rien
Dans mon coeur : tout
Dans ma tête: trop!

Écrit par : Arthémisia | 12/06/2008

Les chemins de traverse et les rêves les plus fous prennent déjà tellement de place...
Bizz...

Écrit par : Swanie | 12/06/2008

Les doudous n'ont pas de place dans mon langage habituel mais les rêves fous et les baisers les plus doux Oui !

Écrit par : elisabeth | 15/06/2008

Comme Artémisia, charmant poète !
C'est un trés beau poème qui va à l'essentiel et qui trouve tout seul le chemin du coeur....

Et des doudous et des frou-frous, oh que oui !

Écrit par : Tatieva | 17/06/2008

Les commentaires sont fermés.