Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2008

Offrande

et moi je n'ai plus la force d'attendre…
je suis comme un fruit trop mur, prêt à exploser, dont le suc coule déjà…
la peau tendue à craquer…
la pénombre de la chambre ou tu m'attends te protège encore.
je sent ta chaleur, à peine ai-je ouvert la porte…
ton parfum, l'odeur de ta peau.
je veux te faire tout ce que tu veux et j'exige que tu me fasse tout ce que je veux.
je te veux offerte.
je me veux offrande.

En m'attendant, tu te caresses… je le déshabille en t’observant.
je t'offre ce bandeau, tu le mets, et je laisse ton corps tendu m'appeller,
je laisse ton corps sous tes caresses, en manque de mes mains.
Impatient de jouir de toi. je suis dur.

Attentif à ton souffle, le parfum de ta peau qui m'envoie des signaux.
tu vais gardée ton corps sage jusqu'à là… je déboutonne cette chemise
que tu a gardée comme seul vêtements… je caresse tes bas…
je laisse à plus tard ton sexe chaud et offert.
Le regarde et l'admire dans la pénombre il brille de ta cyprine.
je te demande de venir à moi.

Je t'embrasse presque sans te toucher…
Impérieux est l'envie qui me devore,
en prennant le temps, il n'en sera que meilleur .
ma bouche, ma langue te goûte, vient à ta rencontre.
nous ne nous connaissons pas et nos corps se découvrent…
ma peau ne fait que t'effleurer.
tes doigts cherchent mon pénis, je te l'offre et te le refuse,
ta bouche glisse sur mon ventre.

Caresses toi de ta main libre… Je le veux.
que tes levres humides et chaudes décalotte, écossent mon gland
doucement. que le velours de cette langue me brule et me bouleverse…
je voudrai couler dans ta gorge, je me retiens, j'attands que tes doigts arrachent un soupir.
je sent alors ta bouche devenir fiévreuse.
Ne pas jouir en ta bouche, je te pousse sur le lit. j'attrappe a pleine bouche les levres de ton triangle broussailleux,
m'égare dans la délicieuse forêt et plonge dans le nectar une langue gourmande.
J'attrappe ton clito, tes levres, je mord, je leche, je pourleche…
je bois ce miel qui sort de toi, je caresse tes seins, et je broie
tes fesses, la soie de tes bas crisse contre mon oreille. mes mains
dessinent sur tes jambes des gestes empressés…
je veux jouir, je veux ta jouissance. j'attrappe tes reins.
je t'aggrippe. je te monte, t'empale. Cogne contre le fond de ta caverne.
Cogne, me retire et perce l'entrée, frotte mon gland contre ton bouton.
je viens encore plus loin, je me sent prêt à éclater.

Nos corps transpirent, je leche les gouttes de sueur qui coulent sur tes seins, je les gobes, je les bois, je mange ces tetins… nos ventres se heurtent, nos pubis dansent…
je te sent venir et ton souffle se mele au mien.
Plus profond, plus loin en toi. je veux me fondre et devenir ton plaisir. encore.
Mon sexe-fruit n'en peux plus, il va éclater, exploser, se dissoudre…
ma seve explose et mon plaisir dure, et je cherche a faire revenir le tien, a le reveiller. quelques secondes, quelques nano secondes ou nous ne sommes plus qu'un feu d'artifice.
Tu peux me faire tout ce que tu veux.

14:15 Publié dans erotisme, sexe | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

plus ça mijotte, meilleur c'est...mitonnée de légumes oubliés, à table, j'ai faim!

Écrit par : lilie de la mirlitantouille | 22/02/2008

Euh....on a droit à tout ça ? Quel voyage...
Quelle verve érotique tu nous sers là mon Io...En tout cas, c'est TRES suggestif...si si...promis...(soupir....)
Bisou tendre

Écrit par : saphro | 23/02/2008

Merci pour le feu d artifice !

Écrit par : Dana | 25/02/2008

Et ben! Il fait chaud, ici!
;)

Écrit par : val | 25/02/2008

On te suit mot à mot, et du lecteur, on en devient presque l'acteur...

Merci pour ce moment très tendre et sensuel.

Bisous de la ch'tite.

Écrit par : Laudith | 27/02/2008

Très... waouh !!
On se laisse aisément transporter par tes mots...

Bises douces

Écrit par : MamzelleCoccinelle | 27/02/2008

Vertige de nuit... me voilà conquise et... fébrile :)

Écrit par : Cara Mia | 01/03/2008

Et bien, il fait bon chez toi !!!!!!
CA VA BIEN comme le temps, du printemps....
Bon dimanche yoyo.

Écrit par : elisabeth | 02/03/2008

Bonsoir Io

Voila bien longtemps que je n'etais revenue...Quel plaisir de te lire à nouveau...C'est tres beau...Continue! Ne t'arrete pas !

Douces bises

Erotica51

Écrit par : Erotica51 | 05/06/2008

Les commentaires sont fermés.