Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2007

L'écrin

Ce monde est trop vaste
pour son destin.
J'écris des chansons pour les oiseaux
trop limpides pour la nuit,
que seuls chantent les passereaux.
Si ce monde s'effaçait,
le silence encore…
La présence picore l'écrin
des ballades et des symphonies.
On fait peu cas de moi, mais
je suis celui qui secoue la cloche
pieds nus, marchant sur la lande
les cheveux défaits par le vent,
J'écris des chansons pour les oiseaux
et mes notes repoussent la nuit.
Si ce monde s'effaçait,
la musique se jouerait du silence.
Ce monde est trop vaste
pour son destin.

12:55 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

très joli, triste aussi solitaire oiseau
bisous

Écrit par : if 6 | 14/11/2007

J'aime beaucoup !!! ....et j'en redemande !

Écrit par : 1fillecommeca | 14/11/2007

Et oui, on a l'habitude de dire que le monde est trop petit pour les ambitieux, encore une idée fausse...

Écrit par : Justine | 16/11/2007

j'aime pas les ambitieux

Écrit par : yoyostereo™ | 17/11/2007

J'écoute ta musique et ton silence...

Écrit par : Fée d'Hiver | 18/11/2007

C'est joli!!!
J'aime bien
Bonne semaine A+

Écrit par : Annie | 20/11/2007

Les commentaires sont fermés.