Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2007

L'absence

Mon cœur est une braise
soufflé par un vent polaire.
Porté par quelques brins de paille,
jetés au beau milieu d'une mer en furie.

Ton absence…

22:30 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (17)

Commentaires

Son absence
ma mémoire encerclée
déchire le coeur du voile,
sépare le nuage du vent,
elle attend
son retour et ma délivrance....
Azazel

salut yoyo, je vais dodo

Écrit par : azazel | 16/07/2007

L'absence, si douloureuse parfois, qu'elle en devient présence heureuse. Je pense que tu comprendras le sens de cette complication.

Bien à toi l'ami.

A quand ces vacances ?

Écrit par : Plaiethore | 17/07/2007

dimanche !!! direction soleil !!!

Écrit par : yoyostereo™ | 17/07/2007

L'absence est souvent trop présente…

Écrit par : nina de zio peppino | 17/07/2007

l'absence...l'attente

Écrit par : jenny | 17/07/2007

L'absence...vaste sujet!

Écrit par : enriqueta | 17/07/2007

Certaines présences ne savent pas s'absenter...

Baisers des présences de vacances.

Écrit par : Aude | 18/07/2007

Bonnes vacances Yoyo. Je ne sais pas encore quand je serai en vacances.

Écrit par : elisabeth | 18/07/2007

Voilà une absence bien torturée, une véritable absence alors ! ...
Bises
Tessie

Écrit par : Tessie | 18/07/2007

Bonnes vacances alors !

Fais gaffe aux mochenus... sont terribles cette année ; il parait qu'ils posent leurs fesses toutes mouillues et sablues sur les serviettes des déserteurs, partis nager dans la grande bleue... des horreurs !

Ciao Yoyo !

Écrit par : Plaiethore | 18/07/2007

(j'peux en avoir un tout petit quand même ... de bonbon?.. :))
... et bon soleil en prévision.

Tant qu'on y est tiens, j'ai révé de toi la nuit dernière ... ^^

Écrit par : Margritis | 18/07/2007

rôôôôôôôhhhh ???? keske je faisait ou ke je faisait pas ? moi j'ai rêvé d'une femme fantôme (fantomette ?) c'était donc toi?

Écrit par : yoyostereo™ | 18/07/2007

les bonbons je les ai laissé a côté des fleurs

Écrit par : yoyostereo™ | 18/07/2007

L'absence est un manque incommensurable...comme je vous comprends...sourire

Écrit par : noir intense 35 | 18/07/2007

Je rentre d'Italie et tu y pars, la place est toute chaude! Les gelati sont toujours à tomber et le San Bitter délicieusement doux-amer dans ses glaçons, bonnes vacances et à bientôt!

Écrit par : Kiki | 19/07/2007

Comment dire ... :)
Il y avait des chuchottements, une sorte de flou ambiant, quelques touches de rouges dans les yeux. Du mouvement.
Avec une chaleur apaisante.

Et il y avait quelque chose de fantomatique, oui.


C'est à cause des poèmes, cela est certain ;)
(et merci pour les bonbons)

Écrit par : Margritis | 19/07/2007

Toujours sur le même registre...tu vas bien au moins ?
Aurais-tu besoin d'un billet doux empreint de bisous à utiliser quand bon te semblera ?

Écrit par : noir intense 35 | 22/07/2007

Les commentaires sont fermés.