13/07/2010

les graines qu'on s'aime

Qui j'ai un jour aimé,
restera… en moi.
changé sa nature
inchangé sa force
je n'oublierai jamais
ces "je t'aime" griffecœurs
qui échappaient à ma raison
ces "je t'aime" agitecœurs
dits ou pensés, silencieux ou criés.

il y a un jour, des années
que je t'ai aimée,
et toujours tu restera
en ce cœur d'argile.

pour rien, pour un sourire
entrevu
pour un baiser reçu
comme des ciels bleu
des caresses ivres
pour un geste
pour un regard posé sur ta peau
un timbre de voix
un rien qui étais tout.
un tout devenu rien.

et pourtant
tous les je t'aime
sont des graines qu'on s'aime…

16:50 Publié dans poesie, poésie | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bel été placé sous le signe de la littérature et du bien-être. Pascal, journaliste et auteur.

Écrit par : Djemaa | 17/07/2010

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ceux qu'on a aimés restent au fond de nous.... Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 17/07/2010

Répondre à ce commentaire

on ne récolte que ce qu'on s'aime

Écrit par : framboisine | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis ... tourneboulée par ton texte...
Mouaisss, on peut dire ça ...

Écrit par : Teb | 30/09/2010

Répondre à ce commentaire

C'est un joli texte j'aime beaucoup

Écrit par : Annie | 31/10/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire