Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2007

Empathie

8fafd5e986bfbe8e1b06f51066d827e0.jpg
La cour de l'école était belle… grande, l'école était neuve, cela me changeait de cette vieille école de brique rouge par laquelle était passés tous mes frères et ma sœur. J'en avais été exclu et je n'avais jamais compris les raisons… j'y avait mal démarré ma scolarité, pour je ne sait quel raison, j'arrivais toujours une heure après la rentrée. la directrice, l'institutrice s'énervait après moi… je n'ai que des souvenirs tres diffus, de la maternelle par laquelle je devais bien être passé, deux ou trois scenettes, brêves de honte rapport à mes vêtements ou bien je repartais avec des vêtements prêtés par l'école car je n'avais pu me retenir…
Une fois j'étais resté dans la cour jusqu'à la récré de 10h car j'étais arrivé en retard, je pense que l'on m'avait ensuite oublié…
Dés qu'il y avait de la neige, qu'il faisait un peu froid, ou que j'étais un peu malade, ma maman me gardait à la maison, ainsi je prenais du retard sur les autres qui n'était jamais comblé…
la premiere classe (la 11e) fut tres brêve, on me transféra immédiatement dans une autre 11eme… je n'ai non plus jamais su pourquoi, et l'année d'après ou la suivante je me retrouvais dans cette nouvelle école, claire, aérée… le bâtiment ou nous faisions la gym me fascinait par sa lumière, sa propreté, son parquet de bois luisant qui sentait bon la cire… je n'avais jamais rien vu de tel…
J'étais mauvais élève, dans les derniers… j'étais sage et attentif, mais je ne fixait pas ce que j'apprennais… je comprenais tout me semble t'il mais dès que j'étais interrogé ou que je devais faire des exercices tout disparaissait dans mon esprit.
Je n'ai jamais fait un devoir de ma vie… ou rarement… personne ne se mettait a côté de moi pour m'aider. Mon père à bien essayé, mais cela finissait en drame. Et en pleurs… il s'énervait àprès moi et je n'avançait pas dans le calcul, j'était et suis toujours incapable d'éxécuter une division… j'ai maudis les chiffres et seulement maintenant je perçois à distance leur mystérieuse beauté.
Lorsque je devais être interrogé, c'était la terreur et je perdais tous mes moyens. parfois le fait que mon nom de famille commençait par une lettre d ela fin de l'alphabet me sauvais… mais la plupart du temps, je répondais de travers…
2a2b20f3edf08f3722641bba7a0f33de.jpg
j'ai eu un jour une institutrice en 8eme je crois, et sa douceur a fait que cette année là fut une année de bonheur, mystérieusement je crois que mes notes ont été dans la normale…
Toute ma scolarité fut un enfer…
dans la cour de récré, à l'époque que des garçons… L'école n'était pas mixte à cette époque là. je me sentais attiré par certains, il me semblais que mon visage prennait l'expression des leurs. je sentais ce qu'ils ressentais. comme si leur visage était plaqué sur le mien… je ne comprenais pas tres bien cette sensation un peu gênante… je l'effaçais de mes préoccupations, qui étaient plutôt d'échapper aux petits durs et de m'amuser.
Mais régulièrement ce sentiment flottant d'empathie me visitait,
La plupart de ces enfants étaient des petits durs. je n'avais aucun soucis avec les vrais. J'ai retrouvé des photos de classe et j'ai bien du mal à remettre des noms sur les visages, et lorsque je regarde ces classes d'enfants habillés de chaussures de cuir, de blouses en nylon, de chemises à carreaux, les plus exotiques était gitans, portuguais, espagnols ou italiens, je me dis que tout ceci est d'un autre siècle.

00:40 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (23)

Commentaires

Merci Yo!

Écrit par : Bona | 07/09/2007

Il est beau ce texte!
Que de souvenirs...
Mince, on a envie de le prendre par la main, ce petit garçon, et de l'aider dans ses leçons!!!

Écrit par : val | 07/09/2007

Bonjour,
une écriture très sensible...bravo
Je vous conseille "35 kg d'espoir" d'Anna Gavalda. Ce n'est pas qu'un livre pour les enfants.
A l'occasion lisez le, je pense qu'il vous parlera.
Bonne soirée
Stéphanie

Écrit par : stéphanie | 07/09/2007

Souvenirs souvenirs... ;)

Écrit par : euqinorev | 07/09/2007

Ton texte est très touchant et digne d'un grand auteur. Je t'assure que tu écris avec leur aisance...on ressent tes mots, on vit tes sensations. Quand je t'ai lu, je l'ai vu ce petit garçon et j'ai eu envie de le serrer contre moi...très fort ...
La preuve est là : nul besoin d'avoir été bon élève pour connaître les mots qui vous remuent les tripes...
Je t'embrasse

Écrit par : saphro | 07/09/2007

Pas mixte ton école? Tu as quel âge? L'école est devenue mixte au début des années 70.

Écrit par : enriqueta | 07/09/2007

c'est marrant ton histoire; moi non plus, l'école n'a pas été la periode la plus heureuse de ma vie; j'étais très bonne dans les matières...mais je n'aimais pas qu'on m'impose d'apprendre des choses quu je n'aimais pas...ça n'a toujours pas changé, je n'aime toujours pas quand on essaye de m'imposer des trucs!

Écrit par : zara | 08/09/2007

Ne t'en fais pas Yoyo, moi non plus je ne sais pas mettre des noms sur des visages aussi lointains dans ma mémoire. J'ai une soeur qui a triplé sa 6ème.... Maintenant elle est infirmière.
Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 09/09/2007

Il est où l'enfant Yoyo sur la photo ?

Écrit par : Plaiethore | 10/09/2007

il est d'suss… avec une coupe à la stone !

Écrit par : yoyostereo™ | 10/09/2007

Bonjour Io, je t'ai eu, cette année je suis arrivée à l'école deux jours après la rentrée ! Ton texte est touchant et je suis sûre que mes élèves le préféreraient à celui de Anatole France.

On peut espérer une suite?

A bientôt.

Écrit par : Dana | 10/09/2007

Salut Io.
il me semble que le rétroviseur est bien utile pour remettre aujourd'hui les pendules à l'heure. Est-ce que ça va mieux aujourd'hui à l'école pour ceux qui nous y succèdent ? J'ai comme un doute. Quand je vois ce que tu es devenu, je te dis que le retard a été rattrappé et largement, tu as simplement pris les raccourcis buissoniers. C'est très bien comme ça, tu as du réfléchir autrement. Tout le monde ne peut en dire autant. L'empathie avec mes camarades n'étant pas mon fort, je te suis reconnaissant de me révéler les arcanes du siècle passé. Je demêle encore les embrouillaminis de ma propre mythologie scolaire et admire la simplicité avec laquelle tu nous livre les mondes de ton enfance. Merci l'ami. À bientôt.

Écrit par : pascal | 10/09/2007

L'école vecue comme un enfer, nous sommes malheureusement nombreux dans ce cas. Nous le comprenons ce petit enfant. A bientôt

Écrit par : Marc | 11/09/2007

Oui, cet enfer, nous y étions nombreux et nombreuses. L'âge de l'insouciance pèse bien lourd parfois, et je ne l'échangerai pas contre ma vie d'adulte...

J'aimerai beaucoup poursuivre ma lecture. Je reste sur ma faim (note, pas ma soif, hein...). Encore Io, Please!

Je confirme ce que dit Elizabeth:
nul besoin d'être brillante pour devenir infirmière...Bécots à sa soeur ;-)

Écrit par : lilie de la mirlitantouille | 11/09/2007

la preuve ! je ne suis jamais devenu infirmière !

Écrit par : yoyostereo™ | 11/09/2007

pas si loin cet autre siècle
ta scolarité me fait souvenir de la mienne
mal adaptée au système
j'ai repris tout
calmos plus tard
et je suis ide !!!!

Écrit par : jeanne | 11/09/2007

J'ai vu.
Deuxième photo, 5ème enfant en partant par la gauche :)
Me donne envie de ressortir mes vieilles photos de classe itou.

Écrit par : Plaiethore | 11/09/2007

salutations jeanne ;-)

Écrit par : lilie de la mirlitantouille | 12/09/2007

j'ai une amie qui fait du homeschooling pour son fils, l'ecole a la maison, et le petit a l'air bien plus heureux que quand il allait a l'ecole ...

Écrit par : sandyneige | 14/09/2007

Merci Lilie de la mirlitantouille pour ma soeur infirmière. BON WEEK END YOYO !

Écrit par : elisabeth | 14/09/2007

coucou Yo
voici un texte drôle et attendrissant, un peu décalé peut être
j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire, je l'ai mm lu deux fois ;-))))
bonne fin de dimanche !

Écrit par : vallisneria | 16/09/2007

J'ai été très émue en lisant ce texte. je me suis souvenue d'une certaine enfance. Loingtaine. Je t'imagine dans la cour. Attendant dix heures. J'ai des frissons…

Écrit par : nina de zio peppino | 19/09/2007

oulalala j'aurais pu écrire ce texte sur les maths....
à bientot
valentine

Écrit par : bluevalentine | 24/09/2007

Les commentaires sont fermés.