Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2006

La femme est l'avenir de l'homme

pourquoi les prophètes sont toujours des hommes? une diablerie ça! bizarre!!!!
si les prophètes étaient des femmes; le monde en serait radicalement transformé…
si le diable existait il aurait inventé la religion et fait des prophètes uniquement les hommes, et son message avec tout ce qu'il faut de sagesse populaire et d'ambiguîté afin que chacun puisse avoir sa propre interprétaion des textes…
Et là dessus un bon verrouillage idéologique afin qu'on ne puisse ni remettre en question ces dits textes, ni le faire évoluer… des paroles d'hommes dans un monde d'homme…
Sans aucune constestation possible… et comme leur meilleur des esclavagisme est celui librement consenti… faisons leur aimer leurs maîtres…
La soit-disant toute puissance de dieu au service du pouvoir dominant… un outil précieux pour dresser les peuples contre les peuples, et les hommes contre les hommes…
le diable aurait fait un excellent bon travail… s'il existait…
et Jésus femme aurait été une bonne avancée, mahomet femme n'aurais pas été un guerrier, elle aurait eue d'autres préoccupations, plus vitales, plus rationelles, plus sages…
Le jour où les femmes reprendront ce qui leur est dû, où ce monde aura d'autres préoccupations que les intérêts pétrolifères ceux là mêmes qui sont derrière ces histoires de religions et que les sordides marchandages d'armes, on s'apercevra que la gestion de la planète fonctionnera beaucoup mieux, que le monde sera meilleur… la femme est l'avenir de l'homme dit Aragon et je suis assez d'accord avec lui…

Commentaires

Amen.

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 31/05/2006

je propose qu'on change ce mot (amen) par hymen… plus joli à l'oreille…

Écrit par : yoyostereo™ | 31/05/2006

Me cherche pas et clique plutot sur le lien que je t'ai laissé - ça va chauffer [les thugs : allez les filles] : si tu bouges encore après, c'est que tu n'as pas écouté asez fort...

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 31/05/2006

ah! les thugs… un groupe d'Angers? c'est cela? ou je confonds avec les Dogs… on a du avoir la même discothèque à un moment donné…

Écrit par : yoyostereo™ | 31/05/2006

Appelez Dieu et elle vous répondra. Tu as bien raison, si les prophètes étaient des femmes, si les gouvernants étaient des femmes .. il y aurait peut-être moins de guerres. Peut-être parce que la vie est plus sacrée pour celle qui met 9 mois à la faire émerger ? Enfin, ce n'est pas toujours vrai, Elisabeth 1° n'était pas une pacifique ! ... Bon, on la surnommait la "Reine vierge", ( une certaine ressemblance avec Jeanne d'Arc ? ) ceci explique peut-être cela ?

Écrit par : MarianneKipleur | 31/05/2006

je suis en train de lire "Le deuxieme sexe" de simone de Beauvoir, et c'est assez édifiant, toujours d'actualité, me semble t'il… c'est un livre déterminant, que je recommande aussi aux hommes, son analyse est fine, et si le contexte historique de la période ou ce livre à été écrit est semble t'il dépassé (la guerre froide… les rapports est-ouest… la dualité des empires…) ce n'est pas non plus un livre manichéen, même s'il démontre l'opression des femmes, il n'est jamais trop tard pour nous interroger et nous poser des questions…

Écrit par : yoyostereo™ | 31/05/2006

Les prophètes sont des hommes parce que les femmes sont capables d'écouter des hommes parler, et capables d'abnégation pour "suivre" l'homme qui leur paraît prophète. Les hommes n'écouteraient pas une femme, se contenteraient de la reluquer et de la déclarer boudin ou canon. En revanche ils peuvent devenir femelle devant un autre homme qu'ils jugent impressionnant. Elémentaire.

D'autre part ne mettez pas sur le même pied les prophètes et les hommes/femmes politiques. Les premiers s'occupent du spirituel, du Royaume de Dieu, les seconds d'un pauvre pouvoir terrestre pitoyable.

Écrit par : Fleur | 31/05/2006

ouaip vive les femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes qui aiment les femmes qui aiment les hommes et qui aiment les hommes

Écrit par : missparker | 31/05/2006

Tout ce que tu as fait c'est d'encourager les gens à suivre le chemin du mal!! et je ne vais pas discuter tout ça dans un petit commentaire, mais je vous dit tous que : Ni mohammed ( paix et bénidictions d'Allah soient sur lui) était un guerrier, ni la femme est faite pour être prophète, et en fin retenez bien que le diable personnifie le mal et dévie la marche de l’être humain des lois universelles.

Si tu saviez la vérité, tu n'aurais jamais osé dire ces choses illogiques et irrésonnables!!!!!!!!

Écrit par : Aïcha | 31/05/2006

C'est ta vision à toi, mais tu ne vois pas que c'est contradictoire de dire que tu ne veux pas suivre un leader et dire en même temps :" le diable aurait fait un excellent bon travail "!!!!!!!!!! ne serait -t-il pas un leader pour toi?!!!!!!!!!!

Écrit par : Aîcha | 31/05/2006

je parle au conditionne ! je ne crois ni en dieu (x) ni au diable… mais si le diable etait reel, la religion aurait été une super bonne idée pour lui !!! si je me mettais a sa place c'est exactement cela que je ferais… ceci dit, si on est vraiment croyant, on devrai avoir pitié de ce type là… il doit être bien malheureux pour faire autant de mal… compassion… sympathy for the devil !

Écrit par : yoyostereo™ | 31/05/2006

sur ce point là ok: ne jamais laisser penser quelqu un à notre place!!

Écrit par : missparker | 31/05/2006

Alors exercez votre liberté et vivez sans lois divines ni législatives, et dites moi comment ça va être le monde! (total désorde et corruption sans limite, ect...)

Écrit par : Aïcha | 31/05/2006

Yoyo, Dieu n'est pas un instrument. Et la plus grande ruse du diable c'est de faire croire qu'il n'existe pas.
;-)
Aïcha (musulmane) et moi (catholique) on marche main dans la main: les femmes ne sont pas faites pour être prophète, chacun à sa juste place, et paix et amour sont lesmaîtres mots de nos religion.

Écrit par : Fleur | 31/05/2006

Merci Fleur

Écrit par : Aïcha | 31/05/2006

Yoyostereo,

Ok pour la discothèque : avec les thugs, effectivement d'Angers, l'étau se resserre... Et j'ai mes billets de train, pour le 10 juin [tu crois que j'avais pas vu le Blues explosion dans ta playlist ? Ca va chauffer entre nous]...

Bon, c'est fight club, ici [soutiens le siège !] et "Allez les filles", c'était peut-être aps assez - on va remixer un peu tout ça. Un peu de renfort, en passant :

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. [la part de Dieu, la part du Diable] | 31/05/2006

heu pardon d'interrompasse.... le forum yoyo t'as pas hue mon mail??))))

Écrit par : sandra | 31/05/2006

Hey, yoyo, hello!
Toi qui aimes les étoiles. Je t'ai dédié une note sur mon blog. J'espère qu'il te plaira.
Bonne journée à toi!

Écrit par : Bona | 01/06/2006

merci pour cette attention… j'y va!!!

Écrit par : yoyostereo™ | 01/06/2006

Je ne vois vraiment pas pourquoi une femme ne pourrait pas être prophète .. il y a encore des femmes, qui, en 2006, pensent que la femme est un être inférieur, voire impur ? Ben il y a du boulot ! Peut-être que si on supprimait toutes les religions, on aurait, enfin, un monde plus tolérant, avec moins de guerres et des lois humaines respectées !

Écrit par : MarianneKipleur | 01/06/2006

tu n'empechera jamais la foi, ou les croyance personnelles… ça c'est respectable, être athée c'est aussi respecter cela… il faut se rappeler que nous nous battons contre l'intolerance… ce qu'il est moins respectable, c'est le dogme, le prosélytisme, la propagande religieuse, les sectes, et surtout les dignitaires et autorités religieuse melant la politique à la religion, et décidant de notre avenir, nous dictant ce que nous devons penser, (avortement, droits des homos, démocratie, liberté d'expression… la liste est longue…) ou faire à notre place…

Écrit par : yoyostereo™ | 01/06/2006

Yoyo,

Rien à ajouter sinon que les fous de Dieu, ça me fait bien bisquer [bon, je vais tâcher de me modérer un peu... sans transition :]. Elle est dure à trouver mais j'ai enfin remis la main [ou l'oreille...] sur la version alternative de "Talk about the blues" [qui figure sur l'album de remixes "acme plus"] commencée par un prêche. Le Jon Spencer blues explosion dans toute sa splendeur - du rock n' roll voodoo et hanté, du vrai de vrai...

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 01/06/2006

Tu sais que je suis aussi athée que Yoyo... mais le respect que j'ai pour l'être humain ne PEUT entrainer désordre et chaos. ça ne colle pas avec le respect que l'on doit à l'individu. Moi, je ne polémique pas sur les dieux, d'où qu'ils soient. Parce que je n'y suis pas sensible. J'ai l'impression de ne pas être concerné. Je n'ai pas les arguments parce que je n'ai rien en face de moi qui ne me soit visible, concret et réaliste. Discuter de dieu, c'est en faire grand cas, le rendre important, déjà le faire exister. Il n'est ou ils ne sont important(s) que pour ceux qui y croient. Une fourmi de 18 metres...ça n'existe pas...ça n'existe pas... et pourquoi pas ? (Robert Desnos). Mais tu sais que je suis qd mme ton ami. Car être athée, c'est obligatoirement être tolérant. Non ? Pardon Yoyo pour cette intrusion.

Écrit par : Hervé pour Aïcha Mon Amie... | 01/06/2006

et sinon???

Écrit par : missparker | 01/06/2006

Marianne qui pleure, ni Aïcha ni moi n'avons traité les femmes d'impures, cela n'a rien à voir, essaie de le comprendre stp ça me ferait très plaisir que les gens lisent et comprennent ce qui est dit au lieu de supposer des idées stupides à ceux qui ne pensent pas la même chose qu'eux.

Yoyo, une femme LIBRE et FORTE selon toi c'est une femme politique ou haut placée dans la hiérarchie (religieuse ou autre)????? Excuse moi d'en rire... Nous n'avons pas je crois la même notion de liberté. Pour moi il n'existe d'êtres libres que les artistes (au vrai sens du terme) et surtout pas les politicards ou les haut-placés. Je ne reconnais pas de pouvoir à ces gens là. C'est l'argent qui les gouverne, c'est l'argent seul qui a le pouvoir. C'est mon point de vue et tu comprendras ainsi que je ne mets pas la femme à un niveau inférieur en la plaçant loin de tout cela, bien au contraire, pigé ?

Quant aux prophètes détrompez vous ils sont à l'opposé de la hiérarchie religieuse. Jésus (qui n'était pas un simple prophète cela dit en passant ;-)) a bel et bien fait valser lahiérarchie. Voilà un être libre.

Écrit par : Fleur | 01/06/2006

du débat! ça a du bon…

Écrit par : yoyostereo™ | 01/06/2006

houla trop sérieux!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : missparker | 01/06/2006

1 - Ok.
2 - On est encore au printemps, mais je vois que l'on veut habiller Yoyostereo pour l'hiver [c'est sur : "la femme est l'avenir de l'homme", voilà une idée qu'elle est provocatrice !!! Y a pas à dire : vu comment ça tourne, le Diable s'en mêle...]
3 - "Les prophètes [seraient] des hommes parce que les femmes sont capables d'écouter des hommes parler, et capables d'abnégation pour "suivre" l'homme qui leur paraît prophète" selon Fleur mais les hommes, non : "reluquer" et les dire "boudin ou canon", oui ; devenir "femelle [ça ne manque pas de sel!] devant un autre homme qu'ils jugent impressionnant", oui. Cette démonstration me laisse perplexe : Golda Meir et Margaret Thatcher aussi. Bon : on peut aussi considérer que la République symbolisée par Marianne attire juste parce qu'elle serait "canon" [je ne sais pas, je m'interroge "Haut et Fort" : je croyais qu'elle symbolisait des valeurs, aussi...].
3 - Les prophètes se mêlent aussi du politique dès lors qu'ils produisent une morale selon laquelle leurs ouailles doivent vivre sur terre : les politique se mêlent également du spirituel, y compris dans les régimes dits laïcs, dès lors que la séparation de l'église et de l'Etat ne s'assimile pas à la mort de la liberté de conscience. Le pouvoir politique peut bien des choses - certaines le grandissent, d'autres non ; le pouvoir religieux peut s'exercer de manière "pitoyable" - il peut permettre à certains de se "réaliser". Pouvoir politique et pouvoir religieux ne valent que par L USAGE QUE L ON EN FAIT.
4 - Aïcha me fait savoir que Yoyostéréo encourage "les gens à suivre le chemin du mal !!" : bon. Ca doit être parce qu'il écoute du rock n' roll, cette musique satanique [que dire d'autre ???]...
5 - Etre "une femme LIBRE et FORTE" cela PEUT s'incarner en politique : cela PEUT s'incarner dans des postes à responsabilité. Il n'est pas fou de travailler à ce que les postes à responsabilités puissent être ouverts également aux femmes, dès lors qu'elles souhaiteraient s'investir à ce niveau-là. Les femmes doivent avoir leur place y compris dans la "cité" : à défaut, il faudrait encore démontrer pourquoi la politique, qui est quand même l'affaire de tous, devrait être la chasse gardée des hommes. Naître avec un phalus, c'est une faible explication.
6 - Le pouvoir n'exclut pas nécessairement la probité : que certains politiques fassent la une des chroniques judiciaires pour prises illégales d'intérêt n'y change rien, à moins de considérer que fatalement, le pouvoir corrompt. Si je ne m'abuse, le pouvoir corrompt SI ON LE VEUT BIEN. Exercer le pouvoir c'est encore - homme ou femme - avoir la liberté de choisir L USAGE QUE L ON EN FAIT : c'est encore une forme de liberté. Libre à toi, Fleur, de considérer que les gens haut placés ne sont motivés que par l'apreté au gain ou l'arrivisme. Le matin, leur déjeuners [qu'ils doivent surement prendre tous ensemble, puisqu'ils sont tous vénals...], si je te suis, ce doit être des bols entiers de pièces d'euros.
8 - "vive les femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes qui aiment les femmes qui aiment les hommes et qui aiment les hommes" : "Amen" et "Hymen".
9 - Désolé d'avoir fait long.
10 - Mais faut pas exagérer non plus.
11 - J'arrête là.
12 - Bonne nuit à tous.

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 02/06/2006

Hell, pour ton n° 3, mon premier comm était une boutade et que Golda et Margaret en soient perplexes ne me touche pas. A propos des hommes qui deviennent femelles (au sens animal donc) Albert Cohen le décrit de façon savoureuse dans "Belle du Seigneur", tout ce petit monde de la diplomatie et du "pouvoir" y est épinglé de façon espiègle, tu verras...

Mais dis moi sans rire et sans hypocrisie quelles sont les valeurs de la république que représente Marianne ?

n° 3 bis : non, les prophètes ne se mêlent pas de politique, et encore moins de morale. Ne mélange pas tout,il y a une nuance énorme. Les politiques ne se mêlent jamais de spirituel non plus mais de morale oui.
Relis aussi mon 2ème comm tu verras que je mets dans lemême sac autorité religieuse et politique. Relis aussi la Bible et les Evangiles, la femme y est leplus souvent sage et grande.

Je n'ai jamais dit que la politique était pour les hommes. Ouvre les yeux les politiques ne s'occupent plus des "choses de la cité" mais de leur petit pouvoir ridicule. Que des femmes puissent aussi le faire me paraît tout à fait naturelle et juste, je me fiche que les imbéciles/escrocs soient hommes ou femmes.
LIbre à toit d'être idéaliste quant aux motivations de ce milieu là je ne peux rien pour toi. (les vénals ne prennent pas leur petit déj' ensemble, il n'y a que l'amour qui soude)

Écrit par : Fleur | 02/06/2006

hellheaven, entierement d'accord avec toi…

Écrit par : yoyostereo™ | 02/06/2006

1 - "Hell" ? Bon, après tout, il m'arrive d'être infernal... Mais je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour me réformer. prends patience, Fleur : si tu es indulgente avec moi, je ne te décevrai pas.
2 - Mon N ° 3 était une boutade : mais je pense que Golda et Margaret doivent en ce moment conférer de ce qui s'écrit ici avec Cléopatre, Aliénor d'Aquitaine et Louise Michel.
3 - Je n'ai pas lu "Belle du Seigneur" : l'homme qui devient "femelle", je veux bien vivre assez vieux [j'y mets tous mes efforts] pour saisir ça, même si je me suis laissé dire, autour de moi, que ce livre ne plaisantait pas au niveau du niveau du niveau du nombre de pages. Je veux bien croire que "tout ce petit monde de la diplomatie et du "pouvoir" y est épinglé de façon espiègle" mais, dans cette affaire, la forme importe moins que le fond. Je pense. Ce qui n'enlève rien au talent que l'on prête à Cohen.
4 - "Sans rire et sans hypocrisie" je sais être sérieux au point d'en être douloureux ; nulle hypocrisie [s'il tu en as trouvé, merci de préciser où] dans mon précédent commentaire. Les valeurs de la République ? Elles n'existent pas, Fleur. Ce ne sont pas CES VALEURS QUE L ON APPREND AUX CONTACT DES AUTRES. ce ne sont pas DES VALEURS JURIDIQUEMENT DEFINIES. Elles n'existent pas. D'ailleurs, c'est parce qu'elles n'existent pas qu'elles ne sont pas mises à mal aujourd'hui. c'est parce qu'elles n'existent pas qu'il n'y a ni à les porter, ni à les partager, ni à les défendre. Je pense que nous nous sommes compris alors gagnons-nous du temps.
5 - "Les politiques ne se mêlent jamais de spirituel non plus mais de morale oui". C'est vrai : la loi de 2004 sur la Laïcité [une querelle d'académicien : "ostensible, ostentatoire, entre les deux mon coeur balance", un truc comme ça...] n'existe pas. La séparation de l'Eglise et de l'Etat non plus. Les régimes théocratiques - le pouvoir politique au mains des religieux qui prennent bien soin [ooooooh ça oui !!!] de "distinguer morale et spirituel" - non plus.
6 - Voici pout ton deuxième commentaire : "ne mettez pas sur le même pied les prophètes et les hommes/femmes politiques. Les premiers s'occupent du spirituel, du Royaume de Dieu, les seconds d'un pauvre pouvoir terrestre pitoyable." Est-ce là ta façon de mettre "dans le même sac autorité religieuse et politique" ? [Biensur que je lis avant de commenter]
7 - Je suis fort aise de savoir que dans "la Bible et les Evangiles, la femme y est leplus souvent sage et grande" : "la femme est l'avenir de l'homme, Fleur. Fais-toi donc une raison ;-)
8 - Tu ne me connais pas. Et ce que je pense de la politique, nous ne sommes que deux à le savoir : Le Seigneur mon berger et moi. Lui sait ce qu'il en est. toi tu ne peux que le supposer : à partir des commentaires que j'ai laissées sous cette note, je veux bien donner mon cerveau à Christian Estrosi [1 - je ne prends pas un grand risque ; 2 - il a besoin d'une greffe, de toute façon ; 3 - il m'arrive de faire le poulpe et c'est un imbécile, alors je pense qu'il n'y aura pas de problème de compatibilité] si tu sais ce qu'il en est pour moi. Tu me demande d'ouvrir les yeux sur ces hommes politiques qui "ne s'occupent plus des "choses de la cité" mais de leur petit pouvoir ridicule". Tu ne me connais pas : donc tu ne sais pas que je ne t'ai pas attendu pour... le faire. Je ne t'en veux pas : tu ne pouvais pas savoir et préfère croire que mon refus de verser dans le fossé du "tous pourris" est comme un idéalisme forcené et aveugle. C'est ton droit de le penser : c'est ton droit de te tromper. J'ai bien peur de ne rien avoir à négocier de ce que je viens d'écrire : ce n'est pas de ma faute si tous les politiques ne sont pas des démagogues, arrivistes, vénals et machiavéliques. fais donc un procès pour probité aux coupables : ceux que tu étouffes en les embrassant dans un bel amalgame.
9 - Merci d'écrire que je suis "libre d'être idéaliste quant aux motivations de ce milieu là" : si je voulais augmenter la température, je te demanderai "qu'est-ce que tu en sais ?" parce que la réponse, je la connais, toi non, alors gagnons-nous du temps, veux-tu bien ? Quant au fait que tu "ne peux rien pour toi", tu m'obliges à te faire savoir que je n'appelle pas... à l'aide.
10 - Les hommes et femmes politiques "vénals ne prennent pas leur petit déj' ensemble" : mais tu sembles persister à croire qu'ils dejeunent - dans leur coin, alors ? - de bol d'euros. De fameuses dents, qu'ils doivent avoir...
11 - "il n'y a que l'amour qui soude" : peut-être sais-tu qui je suis après tout ??????? Je vois qu'on me prend par les sentiments : "Amen" [ou "Hymen", c'est selon].
12 - Vous allez tous pouvoir respirer : je dois aller faire le poulpe loin de chez moi, en Charentes. Avec des "femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes qui aiment les femmes qui aiment les hommes et qui aiment les hommes", comme dit MissParker.

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 02/06/2006

Si tu aimes les copier-coller :

"je ne sais pas, je m'interroge "Haut et Fort" : je croyais qu'elle (Marianne) symbolisait des valeurs, aussi..."

et dans ton commentaire suivant :

"Les valeurs de la République ? Elles n'existent pas, Fleur"

encore :

"Cette démonstration me laisse perplexe : Golda Meir et Margaret Thatcher aussi. "

et dans le commentaire suivant (bis) :

"je pense que Golda et Margaret doivent en ce moment conférer de ce qui s'écrit ici avec Cléopatre, Aliénor d'Aquitaine et Louise Michel. "


C'est juste inutile de discuter avec toi, tu dis un truc que tu tourne en dérision plus tard parce que tu es persuadé que ces idées viennent de moi. Rien n'est négociable dans ce que tu dis ? Mes paroles non plus ne sont pas négociables, je ne te connais pas tu ne me connais pas, restons en là.

Écrit par : Fleur | 02/06/2006

euh!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : missparker | 02/06/2006

Je trouve les commentaires intéressants car les premières religions vénéraient des déesses et les "ministres du culte" étaient les femmes. Et cela, partout sur la planète (je précise au cas ou)
Puis est venu le temps de la mixité religieuse dans les représentations du divin mais pas dans l'exercice des responsabilités (majoritairement masculines). (j'avoue mettre de côté l'animisme, car les divinités étants la nature, il me semble malhonnête de la sexuer)

Enfin, le monothéisme a entériné une masculinisation qui aujourd'hui semble immuable pour beaucoup, alors qu'elle n'existait pas dans ses débuts. Je ne peux résister à la tentation d'être cynique en soulignant que les femmes catholiques, qui se sont retrouvées dépourvues d'âmes, ont été les plus grandes prosélètes de l'histoire de la chrétienté.

Et je finis par une provocation (quoique) en observant le même phénomène pour d'autres religions à l'heure actuelle, qui utilisent les "revendications religieuses" de certaines femmes pour valider une nouvelle pratique ou stratégie.

Écrit par : Lukka | 02/06/2006

Je ne mets pas sur le même plan la croyance en Dieu, que je respecte même si je ne la partage pas, et la religion qui organise, interprète et nie la liberté de l'individu. Je ne vois toujours pas pourquoi une femme ne pourrait pas être prophète !

Écrit par : MarianneKipleur | 02/06/2006

Alors comme ça tu portais des pataugas... Je prend ton commentaire sur mon blog au pied de la lettre, c'est le cas de le dire, pour t'encourager à ne pas acheter des chaussures fabriquées par des petits enfants chinois ou plutôt Malgaches, mais je te demande de na pas faire d'amalgame non plus. La chine, le japon et la Thaïlande que j'ai visité sont des pays trés créatifs en matière de vêtements et d'accessoires. Les nipponnes sont précurseurs de beaucoup de styles que tu porteras dans 20 ans. J'aime ces créations et je les défends justement pour ne pas que le commun des mortels n'achetent plus de chaussures chinoises juste parcequ'ils viennent de regarder "des racines et des ailes." Et pour information , les Pataugas viennent de la ville de Mauléon Soule au Pays Basque...

Écrit par : zaza | 02/06/2006

Pour ceux qui voudrait lire le commentaire de yoyo sur mon blog: http://zaza-shop.hautetfort.com

Et au fait yoyo, toi qui aime les blues explosion, tu connais "TheGlow" from paris, ils sont en lien sur mon blog et en concert demain soir (Samedi 3 juin) au Café Montmartre, avec UltraTeckel & Sub Culture...

;-)

Écrit par : zaza | 02/06/2006

pour ça que j'ai apprécié la thèse dans le da vinci code=))

Écrit par : anne | 03/06/2006

je pense que les femmes seront dans très longtemps l'avenir de ll'homme!!!!!!!!!!!!!!!!
a + sur http://shamanking666.hautetfort.com/

Écrit par : rom | 03/06/2006

1 - Fleur, je viens de rentrer de Breuillet. La compagnie de "femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes qui aiment les femmes qui aiment les hommes et qui aiment les hommes" (copyright MIssparker : tu connais la chanson). Et... Même des grossesses autour de moi ! (la vie, c'est quand même fantastique : c'est non négociable).
2 - Fleur, merci, comme tu invites à le faire plus haut, de mieux lire les commentaires : cela m'éviterait d'avoir à copier-coller ce qui est non négociable pour moi parce que tu ne sembles prompte à croire, ma foi, ce que... tu veux de la manière dont je deale mes opinions. Verbatim (sans meme changer une virgule, tu te rends compte, un peu ? Si ça ce n'est pas de la provocation... Il faudrait électrochoquer, pas moins, les gens qui écrivent "haut et fort" ce qu'ils estiment précisément non négociable parce que si les gens ce mettent à assumer ce qu'ils écrivent, mais où va-t-on ???): "8 - Tu ne me connais pas. Et ce que je pense de la politique, nous ne sommes que deux à le savoir : Le Seigneur mon berger et moi. Lui sait ce qu'il en est. toi tu ne peux que le supposer : à partir des commentaires que j'ai laissées sous cette note, je veux bien donner mon cerveau à Christian Estrosi [1 - je ne prends pas un grand risque ; 2 - il a besoin d'une greffe, de toute façon ; 3 - il m'arrive de faire le poulpe et c'est un imbécile, alors je pense qu'il n'y aura pas de problème de compatibilité] si tu sais ce qu'il en est pour moi. Tu me demande d'ouvrir les yeux sur ces hommes politiques qui "ne s'occupent plus des "choses de la cité" mais de leur petit pouvoir ridicule". Tu ne me connais pas : donc tu ne sais pas que je ne t'ai pas attendu pour... le faire. Je ne t'en veux pas : tu ne pouvais pas savoir et préfère croire que mon refus de verser dans le fossé du "tous pourris" est comme un idéalisme forcené et aveugle. C'est ton droit de le penser : c'est ton droit de te tromper. J'ai bien peur de ne rien avoir à négocier de ce que je viens d'écrire : ce n'est pas de ma faute si tous les politiques ne sont pas des démagogues, arrivistes, vénals et machiavéliques. fais donc un procès pour probité aux coupables : ceux que tu étouffes en les embrassant dans un bel amalgame."
Bon, je VEUX te tendre la main alors je vais traduire, d'autant plus que c'est ma dernière intervention sur le sujet : c'est, vois-tu, un fait non négociable que la politique et moi, c'est une folle relation. C'est un fait non négociables que les scandales politico-judiciaires ne permettent toujours pas de donner à croire que tout politique est corruptible ou corrompu, hiérarque ou non, homme ou femme. Bon, la traduction, c'était juste histoire qu'on soit bien "ccords-d'a", comme chantaient jadis Kool Shen et Joey Starr.
5 - Pense de moi ce que tu veux et j'espère que ton opinion est bien verrouillée car j'apprécie assez les idées vite lâchées, vite arrêtées : elles n'en sont que plus faciles à démonter. Quant à ce que j'ai écrit qui te donne à penser qu'il est inutile de discuter avec moi, ne compte pas sur moi pour te détromper. Je ne suis qu'un bipède qui revient de quatre jours de poulperies en Charentes, Fleur ;-)
5 - Si tu le souhaites, on peut en rester là : parce que je ne me serais pas attendu à férailler de mes commentaires sur ce blog, que j'apprécie, sous une note qui s'appelle, nom de dieu, "la femme est l'avenir de l'homme".

Écrit par : H.e.l.l.h.e.a.v.e.n. | 06/06/2006

moi aussi je suis d'accord

Écrit par : laura vanel- coytte | 20/06/2006

Cette note reprend avec beaucoup de conviction (agréable à lire !) l'une des assertions de Paule Salomon dans ses livres "La femme solaire" notamment. Merci de ton passage dans ma grotte.

Écrit par : Fée-apprentie | 26/06/2006

je ne connait pas, mais je vais y jeter un coup d'œil merci pour l'info…

Écrit par : yoyostereo™ | 26/06/2006

Les commentaires sont fermés.