Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2014

Grâce

A défaut de porter à ses yeux
le jour, je gagne sa nuit
au plus proche d'elle
Mes rêves de procuration
de pénombre duelle
aux feuillages déclamés
et, m'agrippant aux nuages
au plus près de ses griffes
J'énonce ses épines et ronces
Avant de m'endormir en elle.
A défaut d'être son avenir
j'étoffe de soies et de lin
Nos lits balanciers baldaquin
de lenteurs langoureuses.
Plongent en sa ravine, rameaux
racines, mots à dire et à terre.
Elle est ma grâce.

mobile_picture

23:17 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

de jolies mots qui me transportent
la photo superbe

Écrit par : gina | 30/08/2014

Les commentaires sont fermés.