Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2015

Baiser brouillon

Amours Fièvre,
court comme un lièvre.
Lèvres d'un baiser
brouillon, trop court
bouillon d'amants.
Bouillonnement avide
d'aimant évidemment


mobile_picture

21:30 Publié dans poesie, poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Même si c'est brouillon, cela ne fait rien. C'est le résultat qui compte ah ah ah !

Écrit par : elisabeth | 11/01/2016

Les commentaires sont fermés.