Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2007

Conscience

Saint JE savant !
Héliocentrique pipelette
d'insaisissable pensées
noires, bleues et roses
en mon cervelet voyagent,
des mots en exils, oubliés
Des langues oubliées
d'indésirables parchemins,
des liturgies et des psaumes
y cheminent panoramiques.
A mon insu, chaque neurone
clandestine luciole, délivre
ces mots kaléidoscopes,
s'entrechoquent les voix
de mes aieuls disparus
Au sein des mes cellules
les voix ont gravés un chemin,
laissé une cartographie
j'explore, j'ignore, je découvre.
A l'instinct, à l'arraché,
je croise le fer avec ces pensées
les affrontent, les embrassent
et à la fin les fait miennes.

21:38 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Tout là-haut tes aieuls disparus te font Coucou. Le poids de nos ancêtres reste en nous.
Bonne nuit.

Écrit par : elisabeth | 12/06/2007

hi there!

alors je réponds à autre chose que ton post, non je n'ai pas encore vu le film, seulement plein d'extraits, j'ai hâte!!!

j'ai beaucoup apprécié la bd et je lis "lire Lolita à Téhéran" que je n'avais pas encore eu entre les mains!

bises,

(tu viens demain?!)

Écrit par : mm | 12/06/2007

salut voisine !
oui je vais faire mon possible…

Écrit par : yoyostereo™ | 12/06/2007

Un petit coucou en passant
Merci de ton com chez moi
A+

Écrit par : elodie | 12/06/2007

J'aime beaucoup des déchainements d'idées...comme une course vers l'impossible. J'aime...
Tendre bisou à toi

Écrit par : saphro | 13/06/2007

Je t'assure que quand je te lis je délire plein bloc ! C'est super ! Je suis complètement dans tes délires ! Continues, n'arrête sourtut pas poëte ! bravo !

Écrit par : nina de zio peppino | 13/06/2007

Très très intéressant...
Jolie poésie de mots qui dansent...
:)

Écrit par : Bon_sens | 13/06/2007

MMmmh tu m'étonnes de jour en jour...

Je ne peux que t'encourager à continuer

Écrit par : jenny | 13/06/2007

curieux ce paradoxe...les idées sont déjà là mais tu t'en fais propriétaire...doivent-elles nécessairement être appropriées? Certaines pourraient-elles se trouver hors de portée car dépassant nos capacités? Seraient-elles alors moins essentielles si on ne peut pas les possèder?

Écrit par : aude | 13/06/2007

si nous n'en sommes pas propriétaires, nous en somme pour le moins vecteurs...mais que restera-t-il lorsqu'il n'y aura plus de combat à mener? Améliorer, aménager, profiter ou se reposer...nous n'en sommes pas là, plutôt las, mais labourant les champs fertiles de la libre pensée...biz

Écrit par : johanna | 15/06/2007

Super, je viens de découvrir un mot que je connaissais pas : héliocentrique. Moi qui suis passionnée par l'Univers et les planètes, un grand merci ! :)
Bises

Écrit par : euqinorev | 15/06/2007

"Des langues oubliées
d'indésirables parchemins,
des liturgies et des psaumes
y cheminent panoramiques"

ça, c'est purement génial...Et je peux faire encore plus exagéré! :-))

Écrit par : enriqueta | 03/07/2007

Les commentaires sont fermés.