Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2005

Vertu elle

Inerte internet, desperados échoués, sur les mailles du mail,
jetant çà et là des maux et des mots aux démons…
là et partout, s'échouent en lai, des éternités nettes d'interférences, sans réel, sans rêves, et sans errances…

La maille arachnide mondiale (réserve d'amour virtuels),
sous réserve que l’âme aille vers tu - elles -
à coup d'octets et de bauds, embaume le cœur,
à la faveur des serveurs.
En annexe, documents liés sur le mail de nos adorées,
doctement liées à la maille qui pare à la chute des chats…

Eudora ment et les rescapés de Netscape naissent ;
et dormant sur les eaux dorées de l'amour ;
happés par les câbles émouvants, rêvent de s'échapper
par la méditation électronique…

des bleus, des lettres, des messages sages, des lettres pas sages ;
passage des pages bleues comme la tendresse…
ton page, Roméo à la page, pige que sans tendre vers l'uni,
verse des mots bleus sur ton cœur.

Neuf vies, vies neuves comme le silence radio
qui sévit sur les villes nouvelles.
neuf vies que l'envie asservit sans jamais assouvir.
IBM blêmes, épais PC, PowerMac font naître
des fenêtres nettes qu'avine Dos et C++,

Plus encore de pixels que celles-ci scannent.
neuf vies mise à jour release les news et chers voire de l'informel tic.
vertex de l'amour, pixels du tendre,
dit cette pousse pour les posse hackers que l'on pousse à cœur
de réseau à pirater le cœur de l'informe action.

Pirates du joli ciel sur dix skates.
88 mes gars rament et, ce qu'ânes drive à fin de s'aider,
Rome est haut, et dit ce que dure l'entrelacement des âmes.
Adorable eudora bleu sidéral,
que m’aillent tes tendres propos,
que nos amours - vers tu,-elle - tendent encore
firmament et ciel de traîne…

17:25 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Les amours blogospheriques inspirent et rendent lyrique ;-)

Écrit par : Aude | 21/06/2006

Les commentaires sont fermés.